La signature électronique : pour automatiser le processus de traitement des dossiers

Publié le : 12 novembre 20214 mins de lecture

La signature électronique possède aujourd’hui la même valeur légale que la signature traditionnelle. La différence? Elle correspond à une suite de caractères. L’archivage électronique des documents signés est souvent proposé en option par les prestataires spécialisés dans ce domaine. La loi a d’ailleurs imposé un délai de conservation d’au moins pendant 10 ans. Quels sont les atouts de la signature électronique ?

Une solution fiable et sécurisée

Les processus digitalisés sont actuellement sécurisés grâce à la signature électronique. Cette dernière garantit d’ailleurs l’intégrité d’un document et l’authentification de son auteur. Par conséquent, on peut connaitre l’identité du signataire.

La signature électronique est également infalsifiable. En fait, il est impossible de prétendre être une personne que l’on n’est pas en utilisant le logiciel dédié à cet effet. Et une fois la signature apposée sur un document numérique, on ne peut plus la déplacer.

Enfin, lorsqu’un document est signé, aucune modification n’est envisageable et le signataire ne peut contester son consentement. En bref, la signature électronique est irrévocable.

La signature électronique, pour optimiser le parcours client

De nos jours, il est plus que nécessaire d’améliorer l’expérience client. Pour cela, le digital devient un support incontournable pour accélérer la procédure de traitement des dossiers. En effet, grâce à cette solution, les déplacements ne sont plus utiles puisque les documents sont signés et transférés à distance. Ce qui permet de gagner un temps précieux et d’économiser de l’argent. En quelques minutes, vous pouvez signer des documents essentiels tels que des contrats de travail, bons de commande, factures, mandats, devis… C’est aussi le cas lors de la souscription d’une assurance ou d’un crédit. En bref, l’envoi et la réception des dossiers sont grandement facilités.

L’automatisation du processus de traitement de dossiers

Grâce à la dématérialisation, la durée de traitement est aussi optimisée et le processus est automatisé. En quelques secondes, le signataire peut signer plusieurs documents simultanément et suivre l’avancement des dossiers en temps réel. Une fois le document signé, des actions peuvent être lancées. Bon à savoir: Il existe trois types de signatures électroniques

  • La signature électronique standard ou de niveau 1, encore appelée signature numérique ne garantit en aucun cas l’intégrité des documents ni l’identité du signataire. Elle est plus adaptée pour la validation du processus interne.
  • La signature avancée est la plus courante, mais nécessite l’acquisition d’un certificat de signature électronique répondant aux normes eIDAS.
  • La signature qualifiée est la plus complète et la seule équivalente à la signature manuscrite. Néanmoins, la mise en place est assez complexe.

Plan du site